BRÊME


BRÊME
BRÊME

BRÊME

Réplique modeste de Hambourg, Brême (552 300 hab. en 1990) présente la même situation de fond d’estuaire, le même passé prestigieux de ville hanséatique, la même structure générale du trafic (pondéreux, conteneurs, marchandises générales), la même activité de constructions navales, la même animation des ports francs (Übersee, Europahafen) et la même autonomie politique. Mais il n’existe aucune commune mesure entre l’extension urbaine de Hambourg et celle de Brême. Brême a gardé de son passé brillant (droit de marché dès 965) des traces nombreuses: un pittoresque quartier «Schnorr», avec ses petites maisons en brique, aux toits pointus tournés vers la rue, de nombreux monuments où s’épanouit le style Renaissance de la Weser. Autour de ces vieux quartiers s’étend une ville moderne, aérée.

Le trafic du port de Brême est différent de celui de Hambourg; il est surtout tourné vers les États-Unis et l’Amérique. Outre les constructions navales, des industries absentes à Hambourg se sont développées à Brême: textile surtout, aéronautique, sidérurgie, machines électroniques. Le développement du port de Brême a été très tôt gêné par l’ensablement de la Weser. Le premier avant-port, Vegesack, a été construit en 1619. Tout un réseau d’avant-ports a été aménagé depuis, faisant de la basse Weser une véritable rue industrielle. Bremerhaven, le plus important de ces avant-ports (130 000 hab. en 1990), se trouve à 70 kilomètres en aval de Brême; grand port de pêche, il reçoit aussi des bateaux de gros tonnage, en particulier les minéraliers fournissant la sidérurgie de Brême. Wilhemshaven, l’ancien port de guerre, s’est reconverti dans l’industrie mécanique.

De 9,7 millions de tonnes en 1952, le trafic maritime de Brême-Bremerhaven a atteint 29 millions de tonnes en 1992. Avec Bremerhaven, Brême forme le Land le plus petit d’Allemagne (404 km2) et comptait 685 845 habitants en 1992. La ville assure les fonctions d’une capitale: administration, université depuis 1970. La Weser n’étant pas navigable en amont de Brême, la ville s’est créé un hinterland, à l’Ouest et au Sud, auquel elle est reliée par rail. Aussi la structure de ses débouchés n’a-t-elle été que peu affectée par les bouleversements politiques.

brème [ brɛm ] n. f.
braisme XIIe; frq. °brahsima
Poisson d'eau douce (cyprinidés), au corps long et plat. « Trois tanches, une brème et quelques poissons-chats » ( H. Bazin).

brème nom féminin (francique brahsima) Poisson cyprinidé des eaux douces, à grandes écailles, au corps comprimé, qui vit en groupe dans les eaux calmes et se nourrit en fouillant la vase. ● brème (difficultés) nom féminin (francique brahsima) Orthographe Avec un accent grave. Ne pas se laisser influencer par le nom de la ville allemande Brême. ● brème nom féminin (peut-être de brème) Argot. Carte à jouer.

Brême
(en all. Bremen) v. d'Allemagne, sur la Weser, à 65 km de la mer du Nord; 521 980 hab; cap. du plus petit Land d'All. (du m. nom), région de la C.E.: 404 km²; 675 000 hab. Grand port de comm. à Bremerhaven (132 910 hab.). Industries.
Anc. ville hanséatique.
Brême fut détruite aux deux tiers par les bombardements alliés en 1945.
Cath. goth., églises, maisons des XVIe, XVIIe et XVIIIe s., très restaurées.

⇒BRÈME1, subst. fém.
Poisson d'eau douce au corps large et plus plat que la carpe. Brème bordelière, commune, carpée :
La brème avale l'hameçon très doucement, sa touche est parfois franche, le flotteur s'incline et part. Ferrer juste au moment où il s'enfonce.
Rustica Hebdo, n° 232, juin 1974, p. 24.
Brème de mer. Poisson que l'on trouve dans les mers d'Europe et d'Afrique.
Rem. On rencontre dans la docum. le subst. masc. brêmier. Embarcation, bateau [pour pêcher la brème?]. Cette nuit, on entendait les trompes des brêmiers rentrant au port [Barfleur cf. p. 63] gémir et jeter leurs rauques avertissements dans la brume (RENARD, Journal, 1890, p. 67). Étymol. du mot inconnue; se rattacherait plus facilement à brème « poisson de mer » qu'à breme, forme de berme « saumure » attestée au XVe s. (BARB. Misc., n° 7).
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. [] ouvert long dans FÉR. 1768, LAND. 1834, LITTRÉ, DG et PASSY 1914. 2. Homon. et homogr. brème2. 3. Forme graph. — Écrit avec accent grave dans Ac. 1798-1932; cf. aussi FÉR. 1768 (avec la mention : ,,On écrivait autrefois bresme. Richelet écrit bremme``), BESCH. 1845, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill. (Pt Lar. 1906-Lar. encyclop.), DG, ROB. et QUILLET 1965. Écrit avec accent circonflexe dans Lar. 19e et LITTRÉ.
ÉTYMOL. ET HIST. — XIIe s. braisme « poisson de la famille des cyprinidés » (Moniage Guillaume, 1027 dans T.-L. : braismes [var. brasmes, braisnes, braimes, braines, bremes] et moruaus salés); av. 1250 bresmes (HUON DE CAMBRAI, Regrets N.D., 70, 9, ibid.).
De l'a. b. frq. brahsima, de même sens, que l'on peut déduire de néerl. brasem, m. b. all. brassem, avec chute du h devant s, a. h. all. brahsema, brahsima, KLUGE20, s.v. Brachsen.

brème [bʀɛm] n. f.
ÉTYM. XIIe, braisme; francique brahsima.
Poisson d'eau douce (Cyprinidés), au corps long et plat.Brème bordelière (ou petite brème). Brémette.
0 On dit que la brème est un long poisson plat dont la capture offre plus d'intérêt que la chair, qui se révèle à la consommation molle et décevante.
Suzanne Prou, la Terrasse des Bernardini, p. 91.
Brème de mer : nom donné à plusieurs poissons de mer au corps comprimé, notamment la dorade grise ou canthère et la dorade rose ou rousseau.
tableau Noms de poissons.
DÉR. Brémette.
HOM. Brême.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brème — brème …   Dictionnaire des rimes

  • Brème — commune Pour les articles homonymes, voir Brême (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Breme — Breme …   Deutsch Wikipedia

  • Breme — (br[=e]m), a. [OE. breme, brime, fierce, impetuous, glorious, AS. br[=e]me, br[=y]me, famous. Cf. {Brim}, a.] 1. Fierce; sharp; severe; cruel. [Obs.] Spenser. [1913 Webster] From the septentrion cold, in the breme freezing air. Drayton. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • breme — brȅme sr <G na, N mn bremèna> DEFINICIJA 1. onoliko tereta koliko se nosi na leđima 2. pren. teret, obveza, teškoća [skinuti breme a. skinuti teret b. pren. riješiti se brige, more] FRAZEOLOGIJA (biti) pod bremenom godina u znaku starosti,… …   Hrvatski jezični portal

  • breme — breme; breme·ly; …   English syllables

  • Breme [1] — Breme, Marktflecken im Amte Sartirana der sardinischen Provinz Lomellina am Einfluß der Sesia in den Po; 2000 Ew.; sonst Festung, wurde 1638 von den Spaniern genommen u. geschleift, nachdem Herzog Karl I. von Crequi hier geblieben war …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Breme [2] — Breme, 1) Insect, so v.w. Bremse; 2) so v.w. Brombeerstrauch …   Pierer's Universal-Lexikon

  • brème — BRÈME. s. f. Poisson d eau douce, plus large et plus plat que la carpe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Breme — (Bremse1) Sf (Name verschiedener stechender Fliegen) erw. obd. (8. Jh.), mhd. brem(e), ahd. brema f., bremo m., as. bremo m Stammwort. Aus vd. * brem ōn m. Bremse, Stechfliege zu der ig. Schallwurzel * bhrem (z.B. in l. fremere brüllen, tosen ,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.